La Charte « Tourisme Durable » est lancée… PDF Imprimer Envoyer

reunion-information-5-Mars-pLe Partenariat Public Privé entre le GIHTNB et GIZ « Promouvoir le tourisme durable et améliorer la situation sanitaire de la population urbaine et des communautés rurale de Nosy Be » se poursuit.
La première mission effectuée par Richard BOHAN accompagné de Mylène FAURE, dans le cadre de la mise en place d’une charte « tourisme durable » s’est avérée largement positive.

L’ensemble des autorités nosibéennes ont réservé un excellent accueil à cette initiative du GIHTNB appuyée par la GIZ (Coopération allemande). Les opérateurs, qui furent très nombreux à se rassembler le samedi 5 mars dans la salle de conférences du Vanila Hôtel pour une réunion d’information, ont démontré également tout l’intérêt qu’ils portaient à se voire inculquer quelques conseils et bonnes pratiques afin d’œuvrer dans le cadre d’un tourisme plus harmonieux, eco-responsable et équitable.
Divers intervenants ont pu évoquer l'intérêt de se tourner vers un tourisme plus harmonieux afin de faire profiter à l'ensemble de la population nosy béenne des retombées engrangées par le secteur touristique.
Mme Lea Ravo Dolce, représentante du Ministère du Tourisme et de l'Artisanat ; M. Jean-Louis Salles, Président du GIHTNB ; M. Damien Salles, représentant de la Commission hygiène et sécurité au GIHTNB ; Mme Béatrice Garrec, responsable de la communication à l'ORTNB ainsi que Mylène Faure, représentante du projet pour GIZ ont précisé les enjeux du projet et présenté les missions à venir.
reunion-information-5-Mars-4-p reunion-information-5-Mars-2-p reunion-information-5-Mars-3-p
Il est à noter qu’une étroite collaboration entre le GIHTNB et l’ORTNB a été mise sur pied, notamment dans le cadre de la promotion internationale de la charte. Béatrice GARREC (responsable communication de l’ORTNB) et son alter ego du GIHTNB, Serge LATOUR, ainsi que Richard BOHAN (consultant GIZ) élaboreront les supports de communication qui devront assurer la plus large audience possible à la charte et à ses signataires.
La deuxième mission démarrera le samedi 19 mars prochain. En deux semaines, près d’une cinquantaine de prestataires seront visités afin de relever  les actions « durables » déjà mises en valeur dans leurs structures et définir celles qui pourraient renforcer ce bilan. Des engagements sur de nouvelles initiatives seront pris par les opérateurs (tous secteurs confondus) qui feront l’objet, en juin prochain et lors d’une troisième mission, d’un audit préalable à la signature de la charte qui sera, en final, validée par une commission.